Alice Dubois : réseau d’espionnes de la Grande Guerre

Alice Dubois : réseau d’espionnes de la Grande Guerre

Histoire
Histoire
Alice Dubois : réseau d'espionnes de la Grande Guerre
Loading
/

Alice Dubois : réseau d’espionnes de la Grande Guerre

L’histoire d’Alice Dubois, de son vrai nom Louise de Bettignies, qui a monté le plus grand réseau d’espionnes de la Grande Guerre…

Texte : Yan Harris
Narration : Gaëlle Bétend
Durée : 6’52

D’autres histoires qui ont marqué l’Histoire à écouter sur E-STORY.fr

Dans l’ombre naquit une lumière. Louise de Bettignies, le 15 juillet 1880, vit le jour à Saint-Amand-les-Eaux, petite ville du Nord de la France. Fille d’un industriel ruiné, elle se démarqua par une soif insatiable de connaissances. D’autant plus passionnée et éduquée, elle parlait couramment plusieurs langues.

Soudainement, en 1914, l’orage éclata. La guerre, impitoyable, ravagea l’Europe. Dès lors, Louise devint Alice Dubois, insaisissable espionne pour l’Intelligence Service britannique. Téméraire, courageuse, elle infiltrait les lignes ennemies, collectait des informations vitales pour les Alliés.

Pourtant, chaque jour, la mort rôdait. Mais Louise, guidée par son dévouement indéfectible, continuait son combat. Elle créa un vaste réseau d’espionnage, baptisé « Alice Network », qui déjoua à maintes reprises les plans de l’ennemi.

Mais, en 1915, l’étau se resserra. Trahie, capturée, Louise fut condamnée à mort par les Allemands. Malgré les tortures, malgré l’angoisse, elle ne trahit jamais ses complices. Admirée pour sa résilience, sa peine fut commuée en travaux forcés à perpétuité.

Cependant, dans le silence glacial de sa cellule, Louise dépérit. Affaiblie, malade, elle succomba le 27 septembre 1918, quelques semaines seulement avant la fin de la guerre. Finalement, l’espionne s’éteignit, mais sa lumière perdura.

En définitif, Louise de Bettignies, l’incorruptible Alice Dubois, reste gravée dans la mémoire collective. Certainement grâce à son courage, son sacrifice, sont autant de feux qui brillent dans l’obscurité de la guerre. Elle est cette figure héroïque, humble, qui a su tracer son chemin dans les tranchées de l’Histoire. Car l’histoire de cette femme est une flamme qui ne s’éteindra jamais.