L’Entre-Deux-Guerres De La Radio (1918-1940)

L’Entre-Deux-Guerres De La Radio (1918-1940)

E-STORY
E-STORY
L'Entre-Deux-Guerres De La Radio (1918-1940)
Loading
/

L’Entre-Deux-Guerres De La Radio (1918-1940)

Dans cet épisode de « L’Histoire de la Radio en France » racontée par JACQUES FRANTZ, vous allez remonter au temps de l’Entre-Deux-Guerres de la radio en France (1918-1940)

Texte : Yan Harris
Narration : Jacques Frantz
Durée : 6’24

D’autres histoires qui ont marqué l’Histoire à écouter sur E-STORY.fr

Pour commencer, en 1918, l’Europe respire après l’horreur de la Première Guerre mondiale. En France, une révolution silencieuse se prépare, l’émergence de la radio. Effectivement, cette technologie nouvelle, invisible mais puissante, s’apprête à traverser les foyers français.

Au début, la radio est une curiosité scientifique. C’est alors que des pionniers passionnés, comme Lucien Lévy, conçoivent les premiers postes, rêvant de faire entendre la voix humaine à distance. Pourtant, les sceptiques sont nombreux. Certains se demandent : « Qui voudrait écouter un son qu’il ne peut pas voir ? »

Bref, dès 1921, le changement commence à prendre forme. Ainsi Radiola, première station de radio française, émet son premier programme, des concerts de musique classique en direct. Le public est intrigué, attiré par cette magie sonore qui traverse les murs. Les premiers postes de radio commencent à peupler les foyers, symboles d’une modernité audacieuse.

Enfin la popularité de la radio !

Cependant, la popularité de la radio décolle réellement en 1924. L’année des Jeux Olympiques de Paris. Pour la première fois, les compétitions sont retransmises en direct, captivant la nation. Tout à coup, la radio n’est plus une curiosité, elle est une nécessité.

Puis, au fil des années, la radio se diversifie. Émissions d’actualités, de divertissement, de débats… D’ailleurs, les ondes françaises vibrent d’une multitude de voix et de sons. Les orateurs politiques utilisent cette nouvelle tribune pour atteindre les masses, changer les esprits. Léon Blum, leader du Front Populaire, est l’un d’entre eux.

Malheureusement, en 1940, l’ombre de la Seconde Guerre mondiale plane sur la France. C’est ainsi que la radio, naguère symbole de liberté, devient un instrument de propagande pour le régime de Vichy. Le ton change, les voix se taisent.

Entre 1918 et 1940, la radio a connu une métamorphose fulgurante en France. D’une curiosité scientifique à une partie essentielle de la vie quotidienne, elle a joué un rôle clé dans la formation de la société moderne. La radio, une révolution invisible, mais dont les ondes continuent à résonner.